Conseil de surveillance du Canal Seine Nord Europe

Conseil de surveillance du Canal Seine Nord Europe sous la Présidence de Xavier Bertrand en présence des représentants de l’Union Européenne.

Après la présentation du rapport d’activités et le vote des comptes administratifs et financiers, l’état d’avancement du projet a été présenté par Jérôme Dezobry, directeur.

Il faut insister sur la délibération de la dernière acquisition immobilière sur la commune de Choisy-au-Bac dans l’Oise qui démontre le souhait de la Ste de projet d’être attentive et respectueuse des intérêts des personnes touchées par le passage du futur canal.

Nous avons également délibéré sur l’importante Convention de coopération public-public portant application de la convention cadre de partenariat avec la profession agricole.

Avec le collègue de l’Oise nous avons reposé la question de la soustraction des terres artificialisees pour le canal, les ports et les plateformes économiques dans la « comptabilité » qui sera prise en compte dans le cadre de la loi climat et résilience et de son chapitre Zéro Artificialisation Nette.

Enfin j’ai demandé quels impacts étaient déjà ressentis eu égard les hausses des matières premières sur les premiers travaux engagés.

Le comité grand chantier a ensuite validé les orientations de chacune des 5 thématiques ( canal accueil, canal entreprise, canal formation, canal solidaire, canal emploi) qui permettent dans le cadre de la démarche Grand Chantier, d’anticiper et d’accompagner la réalisation du futur Canal pour en optimiser les retombées économiques et sociales. Il mobilise le tissu économique et les compétences des territoires, pour que l’ensemble des habitants en bénéficient pendant et après sa réalisation, grâce à la création d’emplois pérennes.

Un bilan sur les emplois, les demandeurs d’emploi et les entreprises des Hauts de France sera dressé grâce à l’observatoire mis en place.

Le Président Xavier Bertrand et moi même avons insisté sur la nécessité de respecter les délais imposés par l’UE et de réduire les délais de l’instruction du dossier d’autorisation environnementale pilotée par l’Etat.

Ce dernier, par la voix du Préfet de Région s’est engagé à réunir les parties concernées sous quinzaine afin d‘explorer toutes les voies possibles pour y parvenir IMPÉRATIVEMENT.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Derniers articles

Séminaire de Somme Numérique

Séminaire de Somme Numérique, présidée par Philippe Varlet, aujourd’hui à #Lamotte-Brebière en présence de nombreux élus, d’Ariel Turpin délégué général de l’AVICCA , des partenaires,

Lire la suite »