Lutte contre les violences routières

Oui! il faut agir pour responsabiliser les dangereux chauffards qui prennent le volant sous emprise de l’alcool, de produits stupéfiants et sensibiliser aux risques de ces comportements dangereux par:

  • une obligation de soins et de rééducation à la conduite, et
  • des obligations de détection avant de prendre le volant et sur les lieux de vente de boissons alcoolisées
  • des campagnes de sécurité routière régulières sur tous les médias publics ET privés

Je salue les propositions du ministre Gerald Darmanin; elles sont nécessaires! mais restons attentifs, vigilants et actifs, car elles ne doivent pas s’éteindre et rester lettres mortes sitôt que l’emballement médiatique retombera et qu’un autre « fait divers » chassera cette nécessité, bousculée par de nouvelles priorités ministérielles et législatives conjoncturelles.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Derniers articles